Please allow Javascript execution on your browser.
Pour une expérience optimale veuillez autoriser l'exécution de Javascript sur votre navigateur.

Classic Cars stories

Peugeot, la marque au Lion

La naissance de Peugeot

C'est en 1810, à Hérimoncourt (Doubs) que l'aventure Peugeot démarre, lorsque les deux frères Jean-Frédéric et Jean-Pierre Peugeot transforment le moulin à grain familial en fonderie. Dans un premier temps, la fonderie fabrique essentiellement des pièces d'acier ainsi que des objets de la vie courante (moulin à café, pièces d'horlogerie, bicyclettes ...). Notons que Peugeot est l'un des seuls constructeurs automobiles comptant encore dans sa direction des descendants des fondateurs de la marque.

 

Un Peugeot Grand-Bi (1886)

Image : Cycles Peugeot

 

Les premiers pas dans l'automobile

Peugeot présente son premier véhicule automobile en 1889 lors de l'exposition universelle de Paris : le tricycle à vapeur (Type 1). C'est Armand Peugeot, le petit-neveu des fondateurs qui est à l'origine de ce concept aux côtés de l'ingénieur Léon Serpollet. Ce véhicule ne sera malheureusement jamais commercialisé mais reste aujourd'hui le symbole des débuts de la marque au Lion.

C'est un peu plus tard, en 1891, que Peugeot lance sa première automobile équipée d'un moteur à explosion, la Peugeot Type II. Celle-ci est la première voiture fabriquée en série, 64 exemplaires exactement. Quelques années plus tard, en 1896, Armand Peugeot décide de s’émanciper de sa famille qui ne croit pas en l’avenir de l’automobile. Il fonde alors la société des Automobiles Peugeot, alors que son cousin Eugène fonde de son côté la marque « Lion Peugeot ». Armand sait que la rivalité entre les deux marques sera omniprésente, il décide donc de se rapprocher de l’entreprise de son cousin pour cesser toute compétition. La mort d’Eugène en 1907 facilite les choses, et c’est en 1910 que les deux marques se rassemble pour n’en former qu’une seule. L’entreprise Peugeot a alors quatre sites de fabrication : Lille, Valentigney, Beaulieu et Audincourt. C’est en 1912 que la mythique usine de Sochaux est inaugurée.

 

Le tricycle à vapeur Peugeot

Image : Peugeot Suisse

 

L’entre-deux guerres

Juste après la fin de la Première Guerre Mondiale Peugeot voit surgir un tout nouveau concurrent sur le marché automobile : Citroën. Ce dernier deviendra très rapidement le premier constructeur automobile français, devant Peugeot et Renault. Malgré la crise économique des années 30, Peugeot arrive à tirer son épingle du jeu en sortant la Peugeot 201 qui lui permet de garder la tête hors de l’eau et de contrôler cette crise. Pendant cette période on pourra également voir naître des modèles comme la 402, la 302 ou encore la 202.

 

La Peugeot 201 (1929-1937)

Image : Artcurial

 

 

Peugeot pendant et après la Seconde Guerre Mondiale

Comme beaucoup d’entreprises françaises à cette période, Peugeot a dû, forcé et contraint, participer à l’effort de guerre. En effet, Peugeot a dans un premier temps fabriqué des ambulances ainsi que des camions pour la Wehrmacht, l’armée allemande. Les Allemands ne leur laissaient pas vraiment le choix mais Peugeot utilisa quelques ruses pour freiner leur avancée et aider la résistance. Par exemple, monter des pièces usagées, saboter des embrayages ou encore glisser des billes dans les ponts arrière. Peugeot a ainsi réussi à faire baisser sa production de 80% durant la Seconde Guerre Mondiale pour limiter l’approvisionnement de l’ennemi. Plus tard, Peugeot s’est vu dans l’obligation de fabriquer des pièces destinées à l’aviation allemande, et même à des missiles.

Une fois la guerre terminée, Peugeot a pu reprendre le cours de son activité et sort en 1948 la Peugeot 203, la première voiture monocoque. Elle se vendra a plus de 500 000 exemplaires. S’en suivront des modèles comme la 403 (première voiture française diesel de série), la 404 ou encore la 204 en 1965 (première traction avant).

 

Le Peugeot DK5J (1939)

Image : MVCG France

 

La création du groupe PSA

En 1974, Citroën est au bord du gouffre, non loin du dépôt de bilan. L’Etat français demande donc à Peugeot d’absorber l’entreprise concurrente pour la sauver de la faillite. C’est chose faite en 1976, PSA Peugeot Citroën est créé et rassemble les deux marques. Peugeot décide de faire du tri chez Citroën, et retire de la production tous les projets qui ne sont pas rentables. Peugeot et Citroën sont encore aujourd’hui réunis dans le groupe PSA (Peugeot Société Anonyme). 

 

Un ouvrier sur une ligne PSA

Image : Groupe PSA

 

Peugeot en compétition 

Peugeot et la compétition est une grande histoire d’amour. En effet, le constructeur s’est imposé dans bons nombres de sports automobiles et de compétitions internationales comme nationales. Les premières victoires de Peugeot remontent à 1908 dans les courses de voiturettes de l’ouest européen.

Peugeot a également une place importante en rallye. Sa première participation date de 1938 où une Peugeot 201 se lance au rallye de Monte-Carlo. Le constructeur français est monté plusieurs fois sur la plus haute marche du podium comme en 1985 et 1986 dans la célèbre catégorie du groupe B, grâce à la mythique Peugeot 205 Turbo 16. Par la suite, Peugeot s’imposera en WRC, la catégorie reine, en 2000 et 2002 grâce à Marcus Grönholm dans sa 206 WRC.

Peugeot a aussi brillé en rallye raid, notamment dans certaines courses mythiques. En 2018, Sébastien Loeb remporte la fameuse course de Pikes Peak au volant d’une 208 T16 Pikes Peak de 900 chevaux. Il a également participé à plusieurs éditions du Paris-Dakar avec plusieurs victoires d’étapes. Les éditions 2017 et 2018 ont d’ailleurs été remportés par le constructeur français.

Quelques modèles restent aujourd’hui dans la mémoire collective, telles que la 205 GTI, inspirée par la 205 T16 groupe B, ou bien encore la Peugeot 406 héroïne de la saga TAXI.

 

La Peugeot 205 T16 Groupe B

Image : Artcurial

Focus : la Peugeot 205 turbo 16 en photo ci-dessus a été vendue aux enchères le 5 février 2021.
Cette Peugeot 205 16, avec laquelle Bruno Saby a remporté le Tour de Corse en 1985, appartenait auparavant à la collection de voiture de Groupe B de Michel Hommel. Avant sa vente le 5 février, elle était exposée au Musée du Manoir de l'Automobile de Lohéac

 

Peugeot aujourd’hui

Comme beaucoup d’autres constructeurs aujourd’hui, Peugeot se lance dans les voitures électriques. Après avoir déjà sorti quelques modèles de voitures hybrides telles que le 3008 ou la 508, la marque au Lion passe à la vitesse supérieure en sortant des véhicules 100% électriques comme la e-208 ou le e-3008. Ces changements sont sans doute nécessaires pour rester à la page, ainsi que de permettre au secteur de l’automobile de s’adapter aux nouveaux modèles écologiques et économiques.

 

La Peugeot e-208

Image : Peugeot Suisse

 

Une chose est sûre, de nombreux anciens modèles sont toujours là pour satisfaire les adeptes de vieux moteurs et de vieille mécanique !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Article rédigé par Brittany Classic Cars le 20 Nov. 2020


Collection(s) en relation avec l'article


Voiture présentée dans l'article

1985 Peugeot 205 GTI

A RESERVER Peugeot 205 GTI de 1985 4 places Moteur 1,6L Peinture e (...)


En savoir plus

Laisser un commentaire


Visiter ce site web implique l'acceptation de l'utilisation des cookies [En savoir plus]